Conférence du CÉLAT – La musique comme rapports aux temps : musique et société à Kinshasa

Mercredi 21 novembre de 11h30 à 13h
Salle du CÉLAT, 5172, Pav. De Koninck, Université Laval

David Nadeau-Bernatchez est docteur en histoire et en anthropologie (U. Laval / EHESS) et membre du CÉLAT.

 
Affiche de la conférence

Cette conférence présente les résultats et les grandes articulations d’une thèse traitant des musiques urbaines congolaises (RDC) dans leurs rapports à la vie quotidienne, à l’histoire et à l’identité de sa capitale Kinshasa. Partant d’une intuition fondamentale de Claude Lévi-Strauss (la musique serait, comme le mythe, une machine à supprimer le temps), c’est autour de la problématique de la musique comme rapports aux temps (social et symbolique; historique et mémoriel; musical; performatif) que l’auteur tente d’en renouveler la portée heuristique en lui donnant une emprise analytique nouvelle. Parcourant différents aspects de la production et de la réception musicale dans un contexte donné, l’auteur met en scène le concept de temps comme pivot épistémologique d’une réflexion sur la musique et de la disciplinarité en sciences humaines. En quoi et comment l’étude des pratiques musicales est-elle importante pour les sciences de l’homme? Que se passe-t-il dans l’événement musical, dans sa pratique comme dans sa réception, qui le rend si indispensable à interpréter?

Leave a comment