Hommage à notre collègue Daniel Arsenault

Daniel pour hommage

 

Les membres du CÉLAT, Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés, ont appris avec beaucoup de tristesse le décès accidentel, vendredi 8 juillet 2016, de Daniel Arsenault, collègue, professeur et ami. Afin de souligner son implication à titre de membre et d’ancien directeur de notre Centre, nous tenons à lui rendre hommage par ces quelques lignes, trop courtes, saluant l’importance de sa contribution à la recherche scientifique.

Passionné par les sites d’art rupestre du Bouclier canadien, il a consacré toute sa carrière à identifier, protéger et mettre en valeur ces sites et à tenter de mieux comprendre ce qu’ils représentaient pour les communautés autochtones. Il travaillait dernièrement à rendre visibles ces sites par une exposition virtuelle préparée en collaboration avec les Musées de la civilisation.

Développant des approches pluridisciplinaires (archéologie, archéométrie, anthropologie et muséologie) et des collaborations à l’international, Daniel avait mis en place toute une équipe pour saisir les enjeux actuels dans les pratiques de patrimonialisation et de muséalisation des objets des cultures autochtones à travers le monde, dans un contexte de développement durable et de glocalisation. Il a également contribué à la création de l’Institut du patrimoine et du doctorat international en muséologie, médiation et patrimoine à l’UQAM. Formant une relève de haut calibre à ses préoccupations de recherche, il va sans dire que sa disparition, survenue beaucoup trop tôt, est une grande perte pour le monde académique et pour tous ceux qui ont eu le plaisir de le côtoyer.

Nos pensées les plus chaleureuses s’adressent avant tout à sa famille, ses proches, ainsi qu’à celle et ceux de sa conjointe, Nadine Desbiens, et de son fils, Jacob Desbiens-Doyle, également décédés.

Les membres du CÉLAT

 

Lien vers la page de Daniel Arsenault

Conférence de Daniel Arsenault intitulée Les sites d’art rupestre dans le monde: l’expression fascinante d’une pensée qui traverse les âges donnée au MCQ le 3 novembre 2011, dans le cadre des Grandes conférences du CÉLAT

 

Leave a comment